Nous sommes le  samedi 14 décembre 2019
Vous êtes ici : Accueil  / Technique  /  L’Atelier
La carburation
vendredi 10 juin 2005, par gasgasman

Petite explication de la carburation.

L’effet venturi

C’est grâce à cet effet que le mélange contenu dans la cuve est aspirée via le puit d’aiguille. Phénomène physique due a une forte dépression dans le conduit c’est comme si vous aspiriez dans une paille.

L’effet venturi dans un carburateur.

On produit ce phénomène physique dans un élément appelé carburateur, son rôle est simple : quelque soit la quantité d’air demandé par le moteur, la proportion air/essence doit être constante.

On voit bien que plus on accélère, plus le boisseau laisse passer de l’air, plus l’aiguille remonte, laissant elle aussi passer plus d’essence. Le boisseau et l’aiguille sont solidaires. Il est toutefois possible de regler la hauteur d’aiguille par rapport au boisseau à l’aide d’un circlips ici en jaune.

Exemple :

Sur le gasgas il y a en tout 5 cran, il est toutefois recommandé de ne pas utiliser les cran extrême 1 et 5.

influence des différents éléments :

Comme le montre le tableau si dessous, rien ne sert de changer le gicleur principal si son problème est à bas régime....ok ? Gagnez du temps.

Comment régler son carburateur ?

Comme toujours avant toute intervention sur la carburation il faut une moto nickel, filtre propre mélange neuf, laine de roche du pot neuve cylindre pison en bonne état, et bougie en bonne état Mais pas neuve (important) avance allumage, etc... enfin nickel quoi

Vérifiez aussi le niveau de cuve (rubrique Atelier de ce site). Combien de motos ont le niveau de cuve trop haut d’origine avec comme effets une conso importante de la fumée au pot et une difficulté à prendre les tours.

Ouais je fais que 80 bornes avec le plein !!! c’est nul !! Cherches pas plus loin regarde le niveau de cuve...c’est souvent réglé trop haut d’origine, la moto pisse le mélange lorsqu’elle est sur la béquille on a tous vu ça hein...

C’est pas dur à régler mais faut de la méthode. Commencez par repérer tous vos réglages actuels de manière a pouvoir retrouver la config si c’est pire qu’avant.

Gicleur ralenti :

Etant indépendant, il est actif à tous les régimes. Le but est d’avoir un réglage de la vis d’air entre "dévisse d’un tour" et "dévissé de deux tours". Pour contrôler la taille du gicleur de ralenti, à partir de la position visée à fond, on dévisse la vis d’air de deux tour et demi, moteur chaud (10min de roulage) bien sur.

On augmente le régime de ralenti avec la vis de ralentis (genre 2000tr/min) et on revisse la vis d’air 1/4 de tours par 1/4 de tours.

Attendre entre chaque réglages 20/30s que le régime moteur se stabilise ne pas toucher à la poignée de gaz.

Quand le régime moteur baisse sensiblement ou revient en arrière (on dévisse donc ) d’un 1/4 de tour.

Coupez le moteur.

Si la vis d’air est entre 1 et 2 tours devisée c’est tout bon t’as la bon réglage.

Si plus de 2 tours t’es trop riche mettre un gicleur plus petit et recommencer Si moins d’un tours trop pauvre augmente la taille de gicleur et recommence.

Ce n’est qu’après tout ce cirque que tu peux dévisser la vis de RALENTI pour le régler à ta convenance.

Facile non ? des questions....

A froid le mélange condense sur les parois du carbu, donc moto trop pauvre, le régime est plus haut. Quand la moto chauffe y’a plus ce phénomène donc le moto s’enrichie, et le régime baisse.

C’est pour ça qu’il faut toujours régler sa carb sur un moteur chaud....

Aiguille type et position :

En premier lieu il convient de savoir que ces deux paramètres n’interviennent qu’entre ¼ d’ouverture des gaz, et n’on plus d’effet après ¾ d’ouverture des gaz comme indiqué dans le tableau ci dessus.

Donc si vous n’avez pas de soucis sur cette plage de puissance, ne touchez à rien. Pour les autres voici la méthode :

Quelque soit le type de votre aiguille placez le circlips en position du milieu 3 eme cran.

Moteur bien chaud trouvez une ligne droite en légère montée. On va essayer de déterminer si le coup de gaz (la reprise) et franc ou non. En 4 eme la poignée a ¼ d’ouverture (faites des repères pour vous aider) donnes un pleut de gaz, puis d’un coup bien franc jusqu’au ¾ d’ouverture.

Si la prise de tours est franche et sans à-coups, c’est tout bon.

Si le moteur hésite (s’étouffe un peut) avant de prendre normalement le tours genre genre Bweeeeuuuu.... C’est trop pauvre, positionnez le circlips au 4 eme cran. C’est un peut dur a sentir mais c’est comme si pendent une seconde y’avait plus d’essence avant qu’il y en ai de nouveau.

Si le moteur s’engorge genre bleubleubleu ....comme s’il se noyait avant de prendre normalement ses tours, vous êtes trop riche, montez le clip d’un cran 2eme cran.

Enfin si ça ne vas pas sur le 2 eme ou 4 eme cran, il faut changer d’aiguille. En effet les cran 1 et 5 son interdits pour un usage courant.

Dans le cas des références gasgas pour une aiguille plus pauvre c’est le dernier caractère( lettre) qui est important. Plus on est proche de « A » plus c’est riche, par exemple :

Aiguille type N1ED est plus riche que N1EF. Je sais que certains préparateurs utilisent des aiguilles N1EC pour des courses comme le Touquet, ou il faut enrichir pour éviter les surchauffes.

Faites plusieurs test si vous n’êtes pas sur de vos impressions.

Passez du temps, c’est un des élément les plus délicats à régler mais aussi un des plus important puisqu’on s’en sert à chaque remise de gaz.

enfin faites ça un jour où la météo est moyenne, ni trop chaud ni trop froid, on cherche un réglage moyen qui conviendra a tous types de temps....

AU Boulot tas de feignasses...

Gicleur principal :

Lui il n’est concerné que par les haut voire tres haut régimes. En fait à toque koi....

C’est le plus facile à regler on peut se servir de la bougie comme indication. Au passage, inutile de regarder la couleur de la bougie pour les autres régimes, ce n’est valable que pour les pleins régimes.

Trouvez une ligne droite, et moteur bien chaud, mettez votre moulbif rageur en pleine charge (au taquet moviettes) pendant 20/30s, le mieux c’est d’être en 4, sinon ça vas vite quand même, mais peut importe la vitesse sélectionnée, il faut être poignée en coin, ouverture totale.

Sans même rétrograder, débrayez et coupez le moulbif au coupe circuit, et rentrez chez vous avec l’élan. Démontez la bougie et en fonction de la couleur il est facile de diagnostiquer.

Voir article niveau de cuve.

C’est simple non ?