Nous sommes le  lundi 18 décembre 2017
Vous êtes ici : Accueil  / Technique  /  L’Atelier
Réglez votre commande d’embrayage
vendredi 13 mai 2005, par gasgasman

Article repris du forum écrit par l’excellent Den, merci Den.

Voyant que certains ont quelques soucis avec leur embrayage, je fais un petit rappel de la méthode. Pour beaucoup c’est un sujet maîtrisé mais si ça peut en dépanner 1 ou 2...

1ère chose à assimiler (ceci est valable autant en TT que sur la route... et même en VTT !!!) : il ne faut JAMAIS lâcher le guidon. Cette précision me semble importante parce que j’ai remarqué nombre de motards (surtout sur route) qui se disent expérimentés et qui freinent à pleine main !

Que se soit avec le frein ou l’embrayage, un léger guidonnage au moment ou vous lâchez le guidon ne serait-ce qu’une fraction de seconde pour choper le levier, et c’est le rateau assuré... au mieux un ventral sur le guidon. Ce qui implique que l’on ne freine ou embraye que de 2 doigts MAXIMUM (index + majeur) . Ce détail est important puisqu’il conditionne le réglage qui va suivre.

Personnellement mon embrayage est réglé de manière à ce que les disques d’embrayage « lèchent » lorsque je suis débrayé levier en appui sur les 2 autres doigts .

Appuyé - 6.5 ko
Appuyé

Cà me permet de contrôler à la fois mon embrayage et mon guidon dans le trialisant. Pour m’arrêter par contre je débraye à pleine main, sinon je cale.

Tout d’abord jouer avec la vis A

Schéma - 17.1 ko
Schéma

afin d’ajuster l’écartement du levier à la longueur de vos doigts (c’est sûr, ceux qui ont de grandes mains auront plus de marge pour régler leur garde). La bonne position s’obtient lorsque la pliure de la première phalange tombe sur le levier.

Détendu - 6.7 ko
Détendu

Ensuite jouer sur la vis B (vis + contre-écrou) de manière à ce que le jeu libre du poussoir de piston C en actionnant le levier soit de environ 3 mm. De ce fait le jeu en bout de levier doit être compris entre 1,5 et 2 cm.

Ceci est la base. Vous pouvez affiner suivant votre sensibilité en surveillant 2 paramètres :

- Il doit toujours y avoir du jeu (garde) sans quoi votre embrayage risque d’être précontraint et subir une usure prématurée.

- En position débrayé à fond (contre le guidon) l’embrayage ne doit plus coller. S’il colle toujours, c’est qu’il y a un souci de purge ou plus grave, de disque ou de cloche voilée (dans le meilleur des cas une huile de boîte non adaptée)

voir aussi ...