Nous sommes le  lundi 18 décembre 2017
Vous êtes ici : Accueil  / Technique  /  L’Atelier
Remplacement des bagues de friction, joints spi et huile (2)
mardi 30 mai 2006, par gasgasman

Le circlips en question :

Une fois le clips enlevé, y’a plus qu’à jouer les gros bourrin... Enfin pas trop gros quand-même... A savoir que pour séparer tube et fourreau, le but est de faire sortir le joint spi, en bloquant le tube, par exemple, et en mettant des « coup secs » avec le fourreau en bout de course, pas trop fort quand-même... (à la main, les coups...). Le joint spi va sortir petit à petit du fourreau, une fois sorti le tube et fourreau se déboîtent.

Au bout du tube, vous allez vous retrouvez avec un tas de « bins » : Cache poussière, Joint spi, rondelle, bague de type 1 ; bague de type 2

Comme vous devriez le constater sur la photo de la page d’avant, les bagues sont fendues, même les neuves... Non, non., vous ne vous êtes pas encore fait entuber... (c’est le cas de pas le dire), c’est normal, c’est pour le montage et le démontage... (comment ça, je suis con ??? ça va... on peut déconner un peu aussi...). Bref pour les sortir, il vous suffira donc de passer un moyen tournevis plat dans la fente... des bagues... et de les écarter... les bagues... (je dis les bagues, parce que comme y’a aussi des filles qui font de la mécanique elles pourraient croire........ euh... non...je dis rien...)

Les divers éléments une fois démontés :

Ce que peut donner une bague attaquée par des bavures présentes sur un des trou du tube (un des trous qui sont au niveau du tournevis, 2 photo plus haut) :

L’autre coté de la même bague (type 1) :

2 Remontage

Définition du gros con de Robert : Action de remonter. De “Re” : ben... re... Et « Monter » : Mettre en état de fonctionner, de servir, en assemblant les différentes parties

Des fois... ça le fait pas, de fonctionner... on remonte et paf, comme par magie, sans qu’on sache pourquoi, ça fonctionne pas........

Bon ben pour le remontage, démerdez-vous... si vous êtes pas foutu de remonter, fallait pas démonter !!!!!! Ça va, je rigole... Allez... avant de remonter... une petite photo cadeau bonus....

(Shaft... tu penses à moi pour des stickers neufs...) Le jeu du siècle... devinez la pièce qui manque ? Nan... elle est pas de marque Durex Allez, je vous le donne dans le mile, y manque le circlips (p15)

Alors d’abord, ne soyez pas obnubilé par le remontage de vos bagues et du spi tout neuf, comme vous l’êtes par le 95 C de la voisine qui bronze en monokini sur son transat, vous risqueriez d’oublier de REMONTER EN PREMIER SUR LE TUBE, LE CACHE-POUSSIEREUHHHHH !!! (Je le dis très fort passe que on peut l’oublier et une fois tout remonté, pour le mettre fo scier les tubes, ça le fait moyen moins) Néanmoins, avant de remonter les caches poussièreuhhhh, scotchez les reliefs des tubes afin de ne pas niquer les lèvres du joint spi tout neuf (vous pouvez niquer celles de la voisine mais c’est pas dit que ça vous coûte moins cher que le joint spi...) :

WD40... pshiiiiiiitttt de partout... Et zy-va que je t’enfile le cache poussière, puis mon gros joint, suivi de la rondelle et des bagues toute neuves que vous aurez commandé au préalable, chez votre concess, payées la peau des c... et attendues plus d’un mois et demi puis renvoyées chez le concess parce que c’est pas les bonnes, et qu’ils vous aura enfin renvoyé les bonnes (là, je plaisante pas du tout, c’est véridique... Par pudeur et ne sachant pas jusqu’à quel niveau il fut responsable de cette ignoble attente et de cette non-moins méprisable tromperie de modèle, je tairais le nom de ce concess néanmoins célèbre...)

Pis on vire le scotche, on écarte la bague « tube » et... hop... Gerflor fait des dalles...

S’assurer que la bague « tube » (de type 2) soit bien rentré dans la rainure du tube et censée l’accueillir.

Rentrer le tube dans le fourreau, et faire rentrer la bagues « fourreau » de type 1, un dans le logement du fourreau prévu pour l’accueillir (je sais, c’est pas forcement évident, moi je fais rentrer en poussant délicatement avec le spi, en appuyant dessus, avec le bout des doigts et ça rentre, si quelqu’un a mieux, comme technique, ce serait bien venu)

Faire glisser la rondelle (j’ai dit glisser... c’est pas la peine de vous jeter sur la voisine...), puis faire rentrer le joint spi dans son logement (démerdez-vous, j’ai pas de technique miracle). Remettre le clips, NE PAS GAVER DE GRAISSE !!! (tu confirmes Shaft ???). WD 40 pshiiiiiiittttt pis remontage du cache poussière. Remontez tout le bordel qui va dans le tube et que vous aviez mis de coté (ensemble boîtier, plongeur, etc...)

Revissez le bloc de compression, si besoin bloquer l’intérieur avec votre outil spécial...


Une fois le bloc de comp revissé, essayez de maintenir le tube de fourche droit, pour remplir d’huile et faire un niveau correct.

Pour le remplissage et le niveau d’huile, ça se fait sans le ressort :

Remplir d’huile jusqu’au contre écrou bleu... Oranginaaaaaaaa...... re remplir.... Re orangina.... Et quand tout est plein, que y’a plus d’air laisser 120mm d’air (enduro : 120 / cross : 90-100mm). Moi, c’est technique lame de scie à métaux et réglet : Je plonge doucement jusqu’à 120... si c’est sec je rajoute... si c’est mouillé, j’enlève...

(Oui, je sais, j’ai écris 120 et sur la photo, y’a 180... j’ai pas 12 mains... j’ai du lâcher le réglet pour prendre la photo...

Z’avez plus qu’à remettre la rondelle, remettre, le ressort, remonter le bouchon avec la cale en plastoc, revisser le bouchon, remonter les tubes, la roue, la plaque phare, la voisine, l’étrier, les machins, les trucs et les bidules, remettre vos réglages compression et détente que vous aviez à l’origine et c’est FINIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII.

Baragnas -

voir aussi ...